Exemple

L’efficacité de la vidéo dans une stratégie (pas forcément) digitale

Avec les possibilités offertes par les nouvelles technologies, le succès d’un business repose aujourd’hui en grande partie sur le contenu. A ce titre, le contenu vidéo est devenu depuis ces dernières années un élément clé que les entreprises se doivent d’exploiter. Référencement naturel, taux de conversion, taux d’engagement… L’utilisation de la vidéo revête une importance primordiale pour l’atteinte de vos objectifs dans votre stratégie digitale.

Format vidéo : quelques chiffres clés à connaître
Connaissant un essor considérable depuis quelques années, le format vidéo s’est imposé comme un support de communication incontournable pour les entreprises. Si en 2014 elle représentait déjà 64% du trafic internet, d’ici 2019, ce chiffre devrait atteindre 80%. Il faut savoir que plus de 100 millions d’internautes visionnent des vidéos en ligne quotidiennement, avec 78% qui en regardent tous les jours. Aujourd’hui, 93% des marketeurs utilisent la vidéo professionnelle pour le marketing et les ventes. 96% des entreprises B2B utilisent ce format dans leur campagne.

La vidéo : le contenu le plus apprécié par les internautes ?

Concernant les différents types de contenus proposés, la vidéo est sans doute celle qui attire le plus les internautes. En effet, on constate qu’en arrivant sur un site, 80% des visiteurs ont tendance à regarder une vidéo, tandis que les 20% restants consultent les autres contenus. D’autre part, il est intéressant de noter que 20 milliards de vidéos sont regardées par jour sur les différentes plateformes comme Youtube, Facebook, Twitter, Instagram ou Snapchat. D’où l’importance d’intégrer la vidéo dans votre stratégie digitale.
Les types de vidéos recherchées par les internautes
Comme vu précédemment, la vidéo est ultra efficace pour capter l’attention des visiteurs en ligne. Mais il est évident qu’ils n’auront pas les mêmes intérêts pour toutes les vidéos. Quels types de vidéo intéressent le plus les internautes ? Selon les chiffres Youtube, 64% des utilisateurs consultent des vidéos pour se divertir. 52% se rendent sur la plateforme pour s’informer et apprendre. 14% visionnent les vidéos Youtube pour se renseigner sur un produit ou trouver des offres.

Utiliser la vidéo pour rassurer votre client

Proposer une vidéo bien réalisée (une présentation de produit par exemple) permet de rassurer votre client. Une vidéo courte s’avère plus efficace pour convaincre votre consommateur potentiel qu’un article plus ou moins détaillé. Aussi, l’utilisation de la vidéo contribue à renforcer la confiance du client envers vous. D’autant plus que 90% des acheteurs en ligne disent que la vidéo les a aidés lors de la décision d’achat.
Le contenu vidéo est un puissant outil qui permet entre autres d’améliorer le référencement naturel. Il faut savoir que la vidéo apparaît dans 14% des résultats de recherche sur internet. Lorsqu’on sait que les internautes sont friands de contenus vidéo, autant que les moteurs de recherche, leur utilisation aura donc un fort impact sur votre activité.

La vidéo : un outil pour améliorer le taux de conversion

Les vidéos offrent des avantages non négligeables pour les entreprises et les annonceurs, notamment en termes de conversion. En effet, la vidéo aide vos clients à passer à l’acte d’achat. Après avoir regardé une vidéo, 64% des gens ont tendance à acheter des produits en ligne. Aussi, si le consommateur aime une vidéo, l’augmentation de l’intention d’achat est de 97%.
Retenir l’attention, construire la confiance, développer la notoriété… Autant de raisons qui motivent les marques à placer la vidéo au cœur de leur stratégie digitale. A titre d’exemple, American Express développe sa stratégie en proposant des vidéos avec des histoires d’artistes et de sportifs NBA « The Journey Never Stops… », mais aussi des animations humoristiques retraçant la vie quotidienne de Youtubers célèbres « EveryDayMoments ».

C’est pour toutes ces raisons que Moderato.social a choisi d’ajouter une nouvelle fonctionnalité à son appli: la vidéo ! Ainsi, tous vos collaborateurs pourront s’exprimer en vidéo. Aller, lancez-vous dans l’aventure 😉

Continue Reading
Exemple

Pourquoi la vidéo est devenue si indispensable pour votre entreprise ?

Votre public d’aujourd’hui est de plus en plus connecté et friand d’innovations. Si vous développez une stratégie vidéo efficace via les médias sociaux, vous élargirez votre communauté et pourrez même générer des leads.
Les plateformes dont nous allons parler constituent un véritable levier de croissance que ce soit au niveau du B to B que du B to C.
Pour commencer, voici un tour d’horizon d’idées de vidéos à réaliser et des médias sociaux les plus performants.

  1. La présentation d’entreprise
    La vidéo corporate est l’outil idéal pour faire connaître votre identité, vos activités, votre culture ou encore les actualités de votre entreprise. Avec une présentation dynamique, vous réussirez à véhiculer une bonne image de marque de votre entreprise.
  2. La présentation de produits ou de services
    La qualité des vidéos de présentation de produits est déterminante pour enclencher/poursuivre le processus d’achat de vos clients. La description des caractéristiques, l’explication du procédé de fabrication ou l’utilité du produit en question sont à prendre en compte.
  3. La promotion et l’immortalisation d’événements d’entreprise
    Une vidéo de reportage est indispensable pour promouvoir un événement d’entreprise, mais aussi pour immortaliser les temps forts. Une vidéo événementielle convient parfaitement pour la présentation d’un salon professionnel, un spectacle, un séminaire ou une remise de prix. Cette vidéo vous servira, par la même occasion, dans la préparation des prochains événements.
  4. La présentation de vœux
    Envie de remercier vos clients pour leur fidélité ? Vous aimeriez présenter vos vœux à vos partenaires professionnels ? Sachez que les vidéos vœux sont très originales et transmettent plus d’émotion qu’une image ou des textes.
  5. L’interview
    C’est parce qu’un contenu vidéo est plus impactant qu’une image ou un texte que les interviews se déclinent à volonté. Ainsi, vous pouvez publier des vidéos sous forme d’interviews contenant le témoignage de vos clients et utilisateurs, un tutoriel ou un making off. Votre public sera ravi de découvrir des recommandations d’autres utilisateurs ou encore de vos salariés.
  6. Une communication interne
    La concision et la créativité des messages véhiculés sont les principales raisons d’opter pour une vidéo de communication interne. Ces messages peuvent être des valeurs essentielles à l’entreprise, un changement en interne ou une fidélisation de vos collaborateurs.
  7. La formation de vos clients ou collaborateurs
    Il n’y a rien de mieux qu’une vidéo pour former vos clients ou vos collaborateurs sur l’utilisation d’un produit, une procédure ou une application. Le côté pragmatique de ce support est son principal point fort. Une vidéo de formation peut, en effet, éviter des tensions en interne, des erreurs ou des conflits.
  8. Le Web TV d’entreprise
    Il s’agit d’une chaîne d’entreprise de télévision en ligne conçue pour diffuser des contenus à dominante vidéo. Une Web TV corporate, comme on l’appelle aussi, respecte une logique éditoriale et/ou communautaire. Pour mobiliser le public, il est vivement recommandé d’organiser des rendez-vous et faciliter le partage et l’interaction avec les vidéos publiées.

 

Sur quels médias diffuser du contenu vidéo professionnel ?

Snapchat, Facebook et YouTube : les plus importantes plateformes de vidéo en ligne
Le marketing vidéo est la tendance digitale. Les professionnels qui prévoient de mener une campagne marketing et de communication savent désormais qu’il est impossible de s’en passer.
Les réseaux sociaux, les smartphones ainsi que les autres nouvelles techniques de l’information et de la communication (NTIC) ont démocratisé la vidéo. La création et le partage ont été facilités pour le plus grand bonheur des internautes.
Pour vous donner un aperçu de l’importance du contenu vidéo, voici un extrait des statistiques établies par Social Media Pro en 2017 :
– En une journée, il y a au moins 100 millions de personnes qui regardent une vidéo.
– En un jour également, Snapchat enregistre 10 milliards de vidéos vues. Pour Facebook, Social Media Pro rapporte qu’il y a 8 milliards de vues. YouTube n’est pas loin du compte, car elle recense 4 milliards de vues.
– Chaque mois, un internaute consacre en moyenne 17 minutes de son temps à regarder des publicités sous forme de vidéo.
Environ 90% des personnes ayant vu des vidéos de produits affirment que celles-ci les aident à prendre la bonne décision.
– Les utilisateurs d’internet consacrent plus de temps (80%) sur un site qui publie de la vidéo que sur un autre qui n’en présente aucune.
– 92% des personnes ayant apprécié des vidéos partagent celles-ci sur leurs réseaux.
– Enfin, les vidéos les plus appréciées sont celles qui ont un contenu drôle (39%), parlent d’actualités (33%) et qui mettent en avant de la musique (31%).

En bref, créez, innovez et faites le (bon) buzz !

Continue Reading
Exemple

La vidéo tient une place importante dans notre quotidien. Selon des études réalisées, un milliard d’internautes consultent chaque mois YouTube. Ils y passent au moins six milliards d’heures par mois ! Pour les entreprises, ce support est un outil indispensable pour leur stratégie de marketing : 60 % d’entre elles constatent qu’elle est efficace pour développer leur chiffre d’affaires. Quels sont donc les avantages de la vidéo pour une stratégie B to B ?

La vidéo, pour une meilleure visibilité sur le web

La vidéo est le support qui intéresse le plus les internautes. Selon une enquête, les personnes âgées de 25 à 49 ans passent 79.9 % de leurs temps à visionner des vidéos avant d’acheter un service ou un produit. Pour les quinquagénaires, ils consacrent 68 % de leur temps à voir des vidéos se rapportant à des contenus spécialisés. Sur le web, les internautes sont donc plus attirés par les contenus en vidéo que par les articles. La vidéo permet d’optimiser le référencement naturel. Grâce à cet outil, il devient plus simple de gagner en visibilité auprès des moteurs de recherche et aussi sur les réseaux sociaux. Il favorise le taux de conversion des internautes sur le site web. C’est aussi un outil efficace pour développer sa notoriété en ligne.

La vidéo pour mieux vendre

Constituée de son et d’images, la vidéo est un outil efficace pour convertir une audience en client. Avec une animation originale, des couleurs et de la musique attirante, il devient plus facile d’attirer l’attention d’une personne. Encore mieux, en créant une vidéo didactique sur un produit, le client possède déjà les informations nécessaires pour l’utilisation de ce dernier. Il peut même s’y projeter. Ces étapes d’appropriation sont indispensables pour attirer les internautes vers l’achat. La vidéo est aussi un outil attractif. En quelques minutes, elle peut fournir les informations dont le client a besoin pour comprendre un service ou un produit.

La vidéo, pour améliorer son image de marque

Pour une entreprise, l’image de marque se construit sur deux bases : le support utilisé par la société pour le faire-valoir et la manière dont le public la voit. Utiliser une vidéo présente donc un atout pour développer cette image. Il est possible de se démarquer avec des images de haute qualité ou un message percutant. Bref, votre entreprise peut facilement mettre en œuvre une vidéo qui marque l’esprit de vos consommateurs, qui suscite leur intérêt et surtout qui les encourage à acheter les produits ou les services présentés. Pour certaines firmes, elles vont même raconter une histoire pour mettre en valeur leur image de marque. C’est le cas de Coca-Cola, dont la figure emblématique est le Père-Noël : celui-ci représente le bonheur et la joie.

La vidéo: un outil facile à partager

La vidéo a l’avantage d’être facile à partager sur un site web, les réseaux sociaux, les mobiles ou encore les e-mailings. Ce qui représente un réel atout pour la promotion de l’entreprise. Sur les médias sociaux, partager une vidéo sur Facebook permet de marquer sa présence et d’attirer l’attention des internautes. C’est aussi un moyen efficace pour les faire réagir par le biais des commentaires. Considéré comme le second moteur de recherche le plus utilisé après Google, YouTube est la plateforme idéale pour partager ses vidéos. Grâce à cela, l’entreprise en question peut développer sa présente en ligne. Il devient plus facile pour elle de rejoindre plus de clients. Selon une étude effectuée, ce n’est pas pour rien que 61 % des spécialistes en marketing B to B partagent leur contenu en se servant de YouTube.

【Bientôt sur l’app Moderato.social

Continue Reading
Exemple

La vidéo est un outil incontournable pour vendre une solution, développer son image de marque ou convaincre son public et ses clients. C’est pour cette raison qu’elle connait une viralité impressionnante. Au moins 30 % des entreprises en France y ont recours sur leur site web.

La vidéo, un support facilement accessible

Contrairement au fait de lire un message qui nécessite plus d’efforts, la vidéo est facile à comprendre. L’image et le son se combinent pour que l’auditoire reste concentré. D’après une étude, une personne ne peut retenir que 30 % de ce qu’elle voit. Elle ne peut capter que 70 % de ce qu’elle entend. Pourtant, elle peut retenir 70 % des messages qu’elle entend et voit à la fois. Accessible sur différents supports (mobile, écrans…), la vidéo est donc le moyen le plus efficace pour attirer l’attention des clients et prospects.

La vidéo, un outil efficace pour mieux expliquer et mieux se faire comprendre

Pour argumenter auprès d’un public ciblé, une entreprise doit être avant tout explicite. La vidéo est l’outil idéal pour répondre à cette condition. Avec des sons et des images, elle illustre facilement les propos. Pour être plus clair et plus convaincant, il est même possible d’y ajouter des témoignages, des exemples, etc. Autrement dit, en seulement quelques minutes, la personne capte le message que l’entreprise souhaite faire passer: la vidéo présente un atout didactique.

La vidéo, un dispositif percutant qui fait rêver !

Avec la vidéo, il n’est aucunement nécessaire de créer de longues séquences pour attirer l’attention. Quelques minutes suffisent pour présenter votre produit. Vous pouvez facilement capter la curiosité de votre interlocuteur, et cela avec des images fortes, des musiques frappantes et un rythme marquant. La vidéo est un outil qui donne de l’impact et qui marque les esprits.

La vidéo, le parfait outil pour impliquer

Que ce soit pour l’auditeur ou pour l’entreprise, la vidéo est un outil impliquant. En visualisant le contenu qui lui est exposé, le client peut déjà se sentir comme utilisateur du produit ou du service. Certaines sociétés, afin de simplifier cette transmission, n’hésitent pas à mettre en avant des témoignages clients. Avec ce support, votre entreprise valorise son image et ses valeurs. Cela vous sera indispensable pour personnaliser votre message. Pour ajouter une touche plus humaine à votre vidéo, vous pouvez même faire participer vos collaborateurs ; ils sont les bienvenus dans cette aventure !

La vidéo, le support incontournable pour créer un contenu plus riche

La vidéo a l’avantage de proposer un contenu riche ! Pour en faire un argument de vente d’un produit ou d’un service, on peut facilement créer des formations, des tutoriels, etc… L’objectif est de montrer à votre interlocuteur comment se présente votre produit/service et comment s’en servir. Cela permet de transformer votre prospect en client.

【ALERTE SPOIL】 : Une nouvelle fonctionnalité va voir le jour sur l’appli … Stay tuned ! 😉🎬

Continue Reading
Exemple

A l’heure d’un marché de l’emploi tendu, il est devenu plus difficile pour une entreprise de séduire les « bons profils » et d’améliorer l’engagement de ses meilleurs éléments qui peuvent être intéressés par d’autres expériences professionnelles. Un des moyens permettant de répondre à ces problématiques, notamment l’attractivité de l’entreprise auprès des talents recherchés et la fidélisation de ses collaborateurs, réside dans la marque employeur.
Toutefois, afin de constituer une vraie valeur ajoutée, il est primordial de rendre sa marque employeur attractive. Comment booster votre marque employeur pour recruter et fidéliser les meilleurs ? Moderato.social vous propose 5 conseils.

Disposer d’une page carrière engageante

Canal privilégié pour les candidatures spontanées, de plus en plus de candidats passent par la page carrière pour postuler. Concernant leur page carrière, certaines entreprises commettent l’erreur de se contenter de la mise à disposition d’une adresse mail pour recueillir les candidatures. Or, le design tout comme le contenu diffusé sur cette page, et plus globalement l’environnement, ne doivent pas être négligés.
La page carrière doit contenir une description claire et transparente de l’entreprise, ainsi que les valeurs auxquelles elle est attachée. Aussi, afin d’offrir une « expérience candidat » optimale, celle-ci se doit d’être « responsive » pour s’adapter aux supports mobiles. Une vraie page carrière dédiée, et qui plus est soignée, constitue un meilleur moyen d’inciter les candidats à postuler.

Se distinguer dans la rédaction de ses offres d’emploi

La rédaction des annonces est une étape essentielle qui mérite que l’on y accorde plus d’importance. En effet, force est de constater que les offres d’emploi du marché sont pour la plupart rédigées à peu près de la même façon. Afin de vous démarquer, veillez à éviter les longues descriptions standardisées qui ne sont pas du tout attirantes pour les candidats. Pour capter leur attention, vous pouvez par exemple exposer de manière concise la raison d’être du poste ainsi que son impact. Communiquer des informations comme le nombre de salariés, le chiffre d’affaires est tout aussi recommandé.

Surveillez votre marque employeur

Avant de postuler, il faut savoir qu’un candidat va d’abord faire des recherches pour obtenir des informations sur l’entreprise. C’est tout naturellement qu’il cherchera à intégrer une entreprise avec un environnement de travail agréable, ayant les mêmes valeurs et une bonne réputation. Pour ce faire, le candidat va se renseigner, rechercher des avis, se rendre sur les réseaux sociaux afin de comparer, « évaluer » et sélectionner.
Une bonne maîtrise de votre communication ainsi qu’un contrôle de votre réputation est de ce fait indispensable. Pensez à surveiller les sites permettant de noter les entreprises et recueillir les avis des employés comme Glassdoor. Dans le cas où des avis négatifs sont publiés, une réponse rapide en misant sur la transparence est nécessaire pour rectifier le tir.

Établir une communication RH efficace

La communication offre de nombreux avantages qu’il faut exploiter pour optimiser les échanges et faciliter l’atteinte des objectifs. Ainsi, promouvoir les politiques RH auprès des collaborateurs permettra de développer votre marque employeur pour attirer les talents et favoriser l’engagement de vos équipes. Faire la promotion de votre marque employeur prend une importance déterminante dans la mesure où elle permet d’atteindre les candidats potentiels « insensibles » et les amener à s’intéresser à votre entreprise.

Faites de vos collaborateurs les premiers ambassadeurs de votre marque

Développer des ambassadeurs en interne constitue un réel avantage pour promouvoir l’attractivité de votre entreprise. En effet, la contribution des salariés en tant qu’ambassadeurs dans la diffusion de vos contenus de marque a pour effet de crédibiliser vos actions de communication. Votre image de marque employeur n’en sera que meilleure.

Continue Reading
Exemple

Le retour de la croissance économique a stabilisé le taux de chômage dans le monde entier. Mais dans le domaine des ressources humaines, la crise liée au recrutement est persistante.

L’Agence Centrale des Organismes de Sécurité Sociale a mené une étude sur les problématiques de recrutement. Selon elle, 37,5 % des projets d’embauche adoptés en 2017 ont été confrontés à des difficultés de recrutement contre 45 % en 2005. Cette année, la tendance se confirme encore ; l’inadéquation des profils s’affiche à hauteur de 81% des candidats, tandis que la pénurie de postulants est estimée à 80 %.

Les métiers techniques comme ceux du numérique, de la construction et de l’industrie, ainsi que les services à la personne et certaines professions médicales et paramédicales, sont aujourd’hui en tension.

Face à cette situation, les ressources humaines anticipent les crises en adoptant les démarches ci-après pour attirer, convaincre et surtout fidéliser les candidats aux profils pointus, qualifiés et expérimentés.

Maîtriser les bases de la marque employeur

La « marque employeur » est la marque que l’on applique au niveau des ressources humaines. Elle est fondée sur trois conditions à ne pas négliger. Elles concernent l’identité de l’entreprise (activité, valeurs, politique RH et sociale), l’image interne que les collaborateurs ont de celle-ci et sa réputation externe. On entend par là ce qu’elle représente vis-à-vis de ses partenaires, de ses clients et du grand public.

Appliquer ces 3 principes n’est pas toujours évident. Toutefois, il est possible d’y parvenir en respectant ces 5 règles.

  • Analyser le marché

Le marché du travail est un secteur complexe, toujours en évolution et difficile à appréhender. Dans cette étude, il faut vous pencher sur la réputation employeur, le marché des emplois ainsi que la concurrence sur ces métiers.

  • Étudier le comportement de vos candidats cibles

Comprendre les attentes des candidats, leurs motivations ainsi que leurs habitudes sont autant d’éléments indispensables à la marque employeur.

  • Cultiver des valeurs

C’est dans ce contexte que les 5 règles de la Proposition de Valeur Employé prennent tout leur sens, à savoir la culture d’entreprise, l’environnement professionnel, la carrière, les avantages sociaux et la rémunération.

  • Optimiser la mission RH

Il s’agit de mettre en œuvre toutes sortes de stratégies et techniques visant à attirer les talents, recruter les candidats et fidéliser l’ensemble des collaborateurs.

  • Entretien permanent de la marque employeur

Il convient de noter que construire une marque employeur n’incombe pas uniquement aux services des RH. Tous les organes de l’entreprise sont concernés et ont chacun leur part de responsabilité.

Concevoir des opérations de séduction créatives et virales

L’heure est à la digitalisation ! La présence sur les réseaux sociaux comme Linkedin, Facebook ou Twitter ainsi que la création d’un espace ou site carrière est primordiale pour séduire les talents. Prenons l’exemple de Carrefour qui a créé un espace d’échange et de coaching, ou de Colas qui a mis en place une agrégation de contenus digitaux axés sur la découverte, ou encore Deloitte qui met en exergue l’idée d’une « entreprise au service du candidat ». Des concepts originaux qui intéressent à coup sûr les candidats qualifiés, voire même ceux qui travaillent pour vos concurrents.

Améliorer l’expérience candidat

Il s’agit de digitaliser le processus recrutement, non seulement pour gagner du temps, mais aussi et surtout pour plus de spontanéité, de visibilité de votre entreprise et de fluidité des données. Diverses solutions sont désormais proposées sur le marché, dont le recrutement via une application comme Snapchat et les logiciels ou plateformes d’embauches.

Effectuer le recrutement en privilégiant à la fois le digital et la rencontre face à face

Aux côtés des tests de recrutement, une nouvelle forme d’entretien est devenue tendance : les vidéos différées. Mais n’oubliez pas que les entretiens face à face sont très significatifs pour les candidats.

Fidéliser ses collaborateurs

Une enquête de StepStone en 2013 sur les tendances de recrutement et de recherche d’emploi sur une période de 5 ans (2009-2013) démontre que 67 % des nouvelles recrues étaient encore tentées par de nouvelles opportunités. Ce qui prouve que les programmes d’intégration étaient encore inefficaces. Pour créer une véritable attraction mutuelle, il est recommandé de réaliser un plan d’intégration en parallèle avec la digitalisation du processus d’accueil.

Quant à l’environnement professionnel (espaces, outils de travail ou qualité de vie), toute amélioration doit être en rapport avec la productivité des collaborateurs.

Telles sont les nouvelles stratégies proposées à la DRH afin de l’aider à affronter de manière efficace les problématiques liées au recrutement.

Continue Reading
Exemple

La transformation numérique des entreprises est un travail de longue haleine. Au niveau de la direction des ressources humaines, la réticence se fait encore plus sentir. Heureusement que le marché des solutions et services IT (technologies de l’information) est actuellement en plein essor. Pour vous aider à bien choisir vos outils digitaux, découvrez les tendances du moment.

Les outils d’automatisation des RH

Bulletins de paie numériques, logiciels de suivi des candidatures ou de gestion des dossiers sont autant de systèmes RH automatisés qui permettent aussi bien à l’entreprise et qu’à ses collaborateurs un réel gain de temps et une efficacité considérable. D’après une étude de CareerBuilder, près de 72% des employeurs interrogés sont favorables à l’utilisation de ces outils. Ils pensent que d’ici 10 ans, l’acquisition de talents et la gestion du capital humain seront entièrement automatisées.
Pour l’heure, le cabinet estime à hauteur de 34% les employeurs qui dépendent encore des processus manuels pour le recrutement de candidats. 44% se fient encore aux méthodes traditionnelles pour le « onboarding » et 60 % n’automatisent pas la gestion des talents et actifs immatériels au sein de leurs entreprises.

Les outils de protection des données RH mis à disposition par la CNIL

Le règlement général sur la protection des données ou RGPD entrera en vigueur le 25 mai 2018. Il a pour objectif de protéger les données personnelles des collaborateurs des entreprises au même titre que celles de leur clientèle. Pour se conformer à cette nouvelle réglementation, la CNIL (Autorité de régulation en France) met à la disposition des entreprises des outils de préparation et de mise en conformité via son site internet. Ils servent entre autres à cartographier et à tenir des registres, minimiser les données à conserver et définir leur temps de conservation, ou encore désigner un DPO ou Data Protection Officer externe.

Le cloud RH

Le mode Saas (Software-as-a-service) est de plus en plus courant dans la gestion des ressources humaines. La gestion des bulletins de paie, la gestion du temps et de carrière ou encore le sourcing de candidats sont autant de domaines pouvant être gérés en Cloud. Le deuxième avantage est la tarification très abordable: chaque tâche est facturée sur mesure, c’est-à-dire à la personne et au mois. A noter que pour certains logiciels de gestion de carrière, la facturation s’effectue également en fonction de l’usage.

Les solutions analytiques spéciales RH

Ces solutions permettent de gérer efficacement les données RH. L’exemple de l’expert international des solutions Cloud de gestion des talents  Cornerstone On Demand, une suite de People Analytics, vous aidera à bien appréhender le fonctionnement de ces solutions.
Ainsi, Cornerstone View (application interactive de visualisation des données), Cornerstone Planning (application intuitive de planification des effectifs) et Cornerstone Insights (solution d’analyse prédictive) se présentent comme des applications permettant d’analyser des données RH afin de mieux les gérer, prendre des décisions éclairées et rendre l’entreprise plus performante.

L’optimisation de l’expérience collaborateur

Avec la digitalisation de l’entreprise, le capital humain est tout aussi important que la clientèle. Cela s’explique par le fait qu’un collaborateur engagé est à même de satisfaire pleinement un client qui sera probablement le meilleur ambassadeur de la marque.
Ainsi, il est important d’améliorer l’expérience collaborateur en l’assimilant au client. Il ne s’agit pas seulement d’optimiser l’environnement professionnel, mais surtout de gommer le décalage entre le collaborateur et les services RH. Ces derniers devraient considérer les collaborateurs comme étant des clients à part entière et donc à fidéliser absolument.
En tant qu’acteur incontournable dans la transformation digitale de l’entreprise, la direction des ressources humaines ne peut ignorer ces 5 stratégies.

Continue Reading
Exemple

95% des candidats se renseignent sur internet avant de postuler à une offre d’emploi

Grands bénéficiaires de la digitalisation de l’entreprise, les chercheurs d’emploi se renseignent préalablement sur votre e-réputation avant de présenter leur candidature. Ces renseignements sont illustrés en général par des avis de clients, de fournisseurs et même de collaborateurs, via les différents moyens de notations ou commentaires sur les forums, les réseaux sociaux ou encore les blogs.
La plupart des postulants effectuent une veille à travers les réseaux sociaux professionnels (Viadeo, Linkedin, Twitter ou Facebook) de l’entreprise qui les intéresse. C’est pour eux, le meilleur moyen d’être informés des opportunités de carrière, des actualités concernant la société, et de consulter les avis et notations Ils peuvent même entrer en contact avec vos collaborateurs pour connaître l’ambiance au travail ou pour de simples échanges sur les conditions de travail.
A noter que sur Viadeo, un utilisateur sur 5 attribue des notes sur son entreprise. Des notes qui, dans la majorité des cas, sont supérieures à 3/5. C’est à partir de ces notes que les entreprises prennent des décisions pour améliorer les conditions de travail en cas de notes négatives, ou désignent leurs ambassadeurs si les notes sont positives.
Pour avoir le contrôle sur les informations circulant sur internet à propos de votre entreprise, il est donc temps de découvrir les bonnes pratiques pour séduire vos futurs talents, et même des candidats potentiels travaillant chez vos concurrents.

Pourquoi le concept de la marque-employeur est-il si important pour recruter de nouveaux talents ?

Le concept de marque-employeur est une stratégie RH ayant pour but de redorer l’image d’une entreprise vis-à-vis de ses collaborateurs et des nouveaux talents. Dans cette optique, le département des ressources humaines doit mettre en œuvre une bonne stratégie de communication en interne et de fidélisation de ses collaborateurs.
Il faut toutefois noter que la marque-employeur ne peut être assimilée au même titre que la marque-recruteur. Cette dernière concerne uniquement la communication de recrutement, tandis que la marque-employeur concerne tout ce qui touche la fonction RH. 8% est affecté au recrutement et au management des salariés, dirigeants, partenaires sociaux, candidats, divers sites d’emploi et médias.
C’est ainsi qu’une belle marque-employeur met fin à toute sorte de problématique liée à la fidélisation des collaborateurs comme l’absentéisme et le turn-over. Les problèmes d’attractivité de la société comme la raréfaction des compétences clés, les problèmes d’embauche et des métiers en tension peuvent également être résolus grâce à une bonne stratégie de marque-employeur.

Quels en sont les enjeux ?

De nos jours, aucune entreprise ne peut échapper au digital qui est devenu une institution.
D’après les chiffres publiés par La Super Agence, un expert en Inbound Marketing et Outbound Recruiting, sur la communication de marque-employeur :
– 95% des candidats intéressés par une offre d’emploi se renseignent d’abord sur le web avant de postuler. S’il s’avère que la société fait l’objet de mauvaises notations et/ou d’avis négatifs, seuls les 2/3 soumettent leurs candidatures.
– Pour ceux qui prennent en considération les avis négatifs, seuls 36% vérifient la fiabilité de l’information : de leur avis, si la note provient des collaborateurs, c’est que celle-ci est fiable.
– Sur 5 salariés interrogés, 4 confirment qu’ils ont été en quelque sorte convaincus par des commentaires positifs en ligne sur leur entreprise.
– Parmi les outils digitaux les plus prisés, sachez que 40% des candidats utilisent Twitter et 83% sont des abonnés sur Facebook.
La marque-employeur joue donc un rôle très important pour votre e-réputation. Si vous ne véhiculez pas une bonne image de votre entreprise, (aussi bien en interne qu’en externe), les collaborateurs insatisfaits, les clients mécontents ou encore les personnes malintentionnées n’hésiteront pas à s’exprimer via les réseaux et les médias sociaux. Sachez qu’il est plus facile d’éviter une mauvaise réputation que de supprimer un bad buzz sur la toile.

Continue Reading
Exemple

Qu’est-ce que la “marque-employeur” ?

Essentielle en termes de recrutement et de fidélisation de vos collaborateurs, la marque employeur est une des composantes du marketing RH. Attirer de nouveaux talents, retenir vos meilleurs talents, améliorer votre attractivité auprès des candidats : voilà en quelques mots ce qui résume l’importance de travailler votre marque employeur.
Le concept de la marque employeur, c’est quoi exactement ? Retrouvez nos explications ainsi que des exemples concrets de marque employeur réussie dans cet article.

Marque employeur : histoire et définition

Les origines du concept

La notion de la marque employeur tire son origine du concept « employer brand ». Simon Barrow, fondateur du cabinet de consultant londonien « People in business » (1989) et co-auteur avec Tim Ambler d’un article publié sur The Journal of Brand Management (1996), en a déposé un brevet. Dans la sphère francophone, c’est Didier Pitelet, responsable de l’agence de communication Guillaume Tell, qui a introduit et déposé un brevet sur la marque employeur dans les années 2000. Il l’a définit comme étant « la mise en cohérence de toutes les expressions employeur d’une entreprise, tant internes qu’externes au nom de sa performance économique »

Définition de la marque employeur

Il est intéressant de noter que tout le monde n’a pas la même définition de ce qu’est la marque employeur. En règle générale, on peut s’accorder à dire que ce terme concerne l’image de marque appliquée à la gestion des ressources humaines ainsi qu’à l’acquisition de nouveaux talents au sein de l’entreprise. La marque employeur intervient tant au niveau interne qu’au niveau externe. Interne étant donné qu’il s’agit en premier lieu d’entretenir l’image en interne de l’entreprise à l’égard des collaborateurs à travers une réelle culture d’entreprise ainsi que des valeurs partagées. Externe, car son objectif est également d’améliorer la réputation de l’entreprise, c’est-à-dire la perception que les candidats (mais aussi d’autres parties telles que les clients, fournisseurs, investisseurs…) ont de l’entreprise. En somme, la marque employeur vise donc à valoriser l’appartenance à l’entreprise dans une optique de « fidélisation » des meilleurs effectifs ; et à promouvoir la marque en tant qu’employeur en rendant l’entreprise attractive pour les potentiels collaborateurs en vue d’attirer les meilleurs profils.

Marque employeur : enjeux et exemples

Aujourd’hui, la quête de « bons profils » est devenue l’une des préoccupations majeures de l’entreprise. Aussi, la capacité de l’entreprise à retenir et à fidéliser ses meilleurs talents est constamment mise à l’épreuve. Dans ce contexte, votre entreprise a donc tout intérêt à construire une marque employeur de qualité. En investissant dans la mise en place d’une communication adaptée, vous conservez et attirez les meilleurs profils dont vous avez besoin afin de maintenir votre compétitivité.

Pourquoi travailler ma marque employeur ?

Travailler votre image de marque employeur procure des avantages compétitifs pour votre marque. Premièrement dans la gestion de votre capital humain, dans le recrutement, ainsi qu’au niveau de votre attractivité globale. En effet, la marque employeur est un élément important qui influent sur la motivation et l’engagement, et donc influe sur la fidélisation de vos collaborateurs. Mais elle va également servir à dénicher les talents les plus prometteurs grâce à des candidatures mieux ciblées.

Communiquer auprès du grand public

En guise d’exemples de marque employeur, on peut citer la communication en tant qu’employeur de l’enseigne McDonald’s. Avec des campagnes ayant comme canal la télévision, la chaine de restauration rapide donne des informations sur le nombre d’effectifs, les formations offertes, la possibilité d’évolution rapide… D’autres sociétés comme Disney misent sur les réseaux sociaux pour la promotion de leur marque employeur, en diffusant diverses informations ainsi que leurs dernières offres d’emploi.

Continue Reading
Exemple

Cette stratégie encore peu répandue, c’est LE moment de montrer votre différence en tant que précurseur !

L’ employee advocacy est un modèle qui permet aux entreprises de booster leur réputation sur la toile. Aux États-Unis, en France et dans plusieurs pays d’Europe, les marques ne peuvent plus s’en passer.
Il s’agit d’un dispositif permettant à vos collaborateurs de soutenir leur entreprise et leur marque à travers leur compte personnel sur les réseaux sociaux. Vous le savez; un simple avis compte énormément sur internet ! Celui de vos collaborateurs l’est encore plus aux yeux des clients, des fournisseurs, des différents partenaires et du grand public.
Pour différencier ces leaders d’opinion des collaborateurs, allons découvrir ce qu’ils font exactement et pourquoi ce programme est-il devenu un phénomène social.

Le programme d’Employee Advocacy met vos collaborateurs au cœur de votre e-réputation

Sur le plan technique, il n’y a pas de mot qui traduit « employee advocacy » en français. On utilise le plus souvent les termes « ambassadeurs de marque » ou de « collaborateurs ambassadeurs » pour le décrire.
Au sein de votre entreprise, il existe des collaborateurs fidèles et influents pour défendre vos valeurs. Actuellement, on les investit d’une mission importante : celle d’améliorer l’image de votre entreprise. Il suffit de partager les contenus, les informations enrichies que vous publiez sur vos médias sociaux (Facebook, Twitter, Linkedin, Instagram, Pinterest, etc.).
Ils se portent volontaires dans cette mission et choisissent eux-mêmes les contenus à partager (de sources internes obligatoirement). Cela peut porter sur les actualités, les produits, les valeurs de votre entreprise… Le thème suit une stratégie de communication définie à l’avance. L’audience est également ciblée et l’objectif du partage aussi.
Le programme d’ employee advocacy a non seulement pour but de booster la réputation de votre marque, mais aussi de renforcer votre influence sur les réseaux sociaux, augmenter vos ventes et votre visibilité sur internet.
À travers les comptes sociaux de leurs ambassadeurs, les entreprises auront plus de chance d’être entendues par leur public cible si elles défendent une cause ou sont confrontées à une crise.
Du côté des collaborateurs-contributeurs, le programme leur offre également l’occasion de développer leur image de marque personnelle. Ce nouveau statut les positionne en tant qu’experts aux yeux de leur communauté et de leur entreprise. Le climat social peut très bien être aussi favorisé. Finis les abus de la hiérarchie ou encore le manque de transparence !

Un nouveau moteur pour la cohésion d’équipe

A l’issue de ce programme d’ employee advocacy, le marketing de la conversation autour de l’entreprise et de la marque est devenu un véritable moteur.
Moderato.social incite réellement à la cohésion d’équipe grâce à son application multi-contributeurs. Chaque utilisateur consulte son fil d’actualité et peut à tout moment liker les contenus de ses collègues. La personne en charge de la communication modère les contenus, et choisit quelles informations elle souhaite publier sur les réseaux de votre entreprise. Ainsi, vos troupes sont mobilisées, et tenues au courant des actus sur leur lieu de travail. De ce fait, vous augmentez leur sentiment d’appartenance à votre marque, et la solidarité de vos équipes. A leurs yeux, comme à ceux du grand public.
Le programme employee advocacy avec Moderato.social n’est pas seulement destiné aux collaborateurs volontaires. Il a aussi pour mission de sensibiliser l’ensemble de vos équipes à se mobiliser pour défendre les valeurs que revendiquent votre entreprise, et à préserver la cohésion sociale.

Rejoignez-nous ici et faites de vos collaborateurs des ambassadeurs !

Continue Reading