Exemple

Être fidèle à son entreprise, qu’est-ce que ça veut dire ?

25% des personnes interrogées affirment qu’il est plus facile d’être fidèle à son conjoint qu’à son entreprise en 2019. Mais en fait, c’est quoi être fidèle à son entreprise ? À travers cet article, nous vous proposons une définition de la fidélité entreprise et de ce qui pousse les collaborateurs à être fidèles ou non à leur entreprise.

Être fidèle à son entreprise : les différents types d’engagement

La fidélité à son conjoint, tout le monde comprend ! Mais à l’entreprise ?
Dans la fidélité à l’entreprise, on distingue l’engagement affectif, l’engagement rationnel et l’engagement normatif

Engagement affectif

Le collaborateur se revendique être fier d’appartenir à l’entreprise/organisation.
Il se sent lié et à des attraits émotionnels avec l’organisation.

Engagement rationnel

Basé sur la raison, le collaborateur est réfléchi et planifie le futur en mettant en place des conditions.
Par exemple, si trop d’éléments changent dans leur vie, il pense quitter l’entreprise.
Il relate son passé, toute l’énergie dépensée dans l’organisation et pense ne pas pouvoir faire cela à nouveau.

Engagement normatif

Le concerné se dit alors que même si dans le cas où un autre environnement serait plus interessant, il pense qu’il ne serait pas juste de quitter son entreprise.
Il pense à son équipe et ses collègues, et se dit qu’ils ne comprendraient pas les raisons de son départ, ou que ces personnes seraient déçues.

Pour résumer, un collaborateur ne reste pas forcément dans son entreprise parce qu’il en est satisfait et qu’il estime avoir une bonne place et de bons avantages. Quitte à ce qu’il reste, autant lui procurer de bonnes raisons, non ?

 

Vous pensez que tous les indicateurs sont au vert ?

Quoiqu’on en dise, il n’est pas si facile de savoir si l’un des vôtres souhaite partir de votre entreprise. Quels sont les indicateurs à surveiller pour anticiper le départ d’un collaborateur ?

  • La baisse de productivité liée à une baisse de motivation
  • La hausse de l’absentéisme
  • Une mauvaise ambiance entre les équipes

40% des départs seraient liés à une mauvaise ambiance. Finalement ce n’est peut-être plus le salaire le facteur le plus important à négocier côté salariés ! Et justement, ils seraient 65% à préférer avoir un “meilleur” patron plutôt qu’un salaire plus élevé.

 

Choisir un boss plutôt qu’un poste ?

La fameuse citation de William Raduchel « Don’t pick a job, pick a boss »

nous amène à notre second sujet pour ce thème de la fidélité à l’entreprise : le manager.
75% des collaborateurs déclarent quitter leur manager plutôt que leur emploi. En disant cela, on inclut la culture d’entreprise, les valeurs et bien-sûr le mode de management pratiqué par le manager. D’où l’importance de mettre en avant (lorsque c’est une force pour votre organisation) votre manière de manager vos équipes.

Et si le digital vous aidait pour fidéliser vos talents ? On vous dit tout ici avec un super outil !