Exemple

Fidéliser ses collaborateurs dès le recrutement

Si vous lisez cet article, c’est que vous avez conscience que les collaborateurs fidèles sont de véritables moteurs en direction de la réussite de votre entreprise. Pour gagner du temps et pour mettre vos compétences de recruteur-fédérateur en place, menez des actions de fidélisation dès le recrutement !

Quant aux entreprises qui se sont lancées dans la démarche de marque employeur grâce à Moderato.social, nous savons que vous êtes déjà convaincus de l’importance de votre capacité à recruter et fidéliser vos talents en interne. Un grand bravo à vous pour cela ! Vous avez pris le bon chemin vers la rétention de vos collaborateurs. Et pour de bonnes raisons en plus !

Revendiquer votre position

Si la fidélisation collaborateurs constitue RÉELLEMENT quelque chose que vous souhaitez mettre en place, dites-le haut et fort ! Et cela dès le recrutement.
Projeter le candidat dans la vie future de l’entreprise, c’est que vous essayez de faire lors du recrutement. Si la fidélisation collaborateur fait partie des éléments mis en place, n’ayez pas peur de le dire. Cela fait donc partie de votre culture d’entreprise, des valeurs pour lesquelles vous menez des actions concrètes et régulières.
Nous proposons d’ailleurs des formations trimestrielles pour former vos équipes à la marque-employeur et vous accompagner avec l’outil Moderato.social : trouver des idées de contributions, challenger vos équipes, créer du lien, améliorer votre image perçue par exemple.

Des statistiques de fidélité qui encouragent

51% des Français seraient prêts à changer d’entreprise, mais 16% seraient prêts à passer le cap. Parmi les insatisfaits voici les causes qui justifient l’infidélité :

  • Absence de valeurs, de culture d’entreprise concrète
  • Un salaire peu convenable, avec de faibles possibilités d’évolutions professionnelles
  • Un stress important (déséquilibre entre vie privée et vie professionnelle, temps de trajet important, heures supplémentaires etc…)
  • Le manque de reconnaissance envers les collaborateurs
  • Certaines difficultés d’adaptation à l’évolution numérique

De ce fait, la mauvaise ambiance serait la cause de 40% des départs !
Source : Opinion Way et LaSuperAgence

chiffres-marque-employeur

 

Les difficultés liées au recrutement poussent les chefs d’entreprise à réfléchir sur leurs avantages qu’ils proposent pour attirer leurs candidats. Ce phénomène se vérifie encore plus en Vendée, où les pépinières d’entreprises sont à la peine pour recruter.
De l’autre côté, les collaborateurs sont de plus en plus à préférer se sentir bien au travail, quitte à avoir un salaire un peu moins élevé. Attirer les talents, d’accord, mais les retenir est d’autant plus difficile ! Et vous connaissez les investissements nécessaires pour recruter, pas question donc de laisser partir les pépites et de renouveler l’opération moultes fois.

N’attendez pas que votre collaborateur veuille partir pour le retenir !

Voici 5 indicateurs à entretenir dès le recrutement :

  • L’onboarding
  • L’environnement de travail
  • Un management adapté à la vision de l’entreprise et des collaborateurs (inclus la culture d’entreprise et les valeurs)
  • Un plan de formation adapté aux candidats
  • La rémunération et d’éventuelles évolutions possibles.

La rémunération est placée en dernier. Pour cause, ce n’est plus la principale raison pour laquelle un collaborateur restera chez vous (pour les moins de 40 ans, en tout cas). Le candidat préfère avoir un environnement de travail sain et qui correspond à ses aspirations professionnelles.

Les phases clés pour fidéliser dès le recrutement

Qui dit recrutement dit intégration.

  1. C’est d’ailleurs la première phase : préparez l’arrivée de votre nouveau talent. Organisez son bureau, donnez-lui les documents internes, présentez-lui les locaux et ses collègues, invitez-le tout de suite aux événements internes etc…
  2. Fixez-lui des objectifs pour mettre l’accent sur la relation manageur/salarié. Le manageur doit s’appuyer également sur la nouvelle recrue pour pouvoir faire évoluer sa culture d’entreprise (et son mode de management ?) aux aspirations des prochains recrutés.
  3. Individualisez votre relation. Cela parait peut-être paradoxal puisqu’on souhaite l’intégrer à l’ensemble de l’équipe. Mais les deux sont compatibles : le manageur peut fixer des points réguliers pendant l’intégration pour suivre l’évolution du nouveau talent. Cela sécurise la relation et les missions occupées.

 

Une dernière chose : vous ne pourrez pas entamer une démarche de fidélisation par la marque-employeur seul. Faites-vous accompagner d’une équipe professionnelle et/ou d’un outil support qui fera le lien entre vos équipes.
Notre équipe chez Moderato.social se tient prête à assurer toutes les étapes de votre démarche de fidélisation de vos salariés. Contactez-nous sans plus tarder ici, et parlez-nous de votre projet. Nous répondrons à votre demande sur-mesure.