Exemple

Fidélité à l’entreprise : que recherchent les collaborateurs français ?

Ah la fidélité collaborateur … tout un roman ! Eh bien, non, ce ne sont pas que des histoires. Fidéliser vos collaborateurs est un véritable enjeu stratégique. Petit tour d’horizon des chiffres de la fidélité des collaborateurs en France, et dans le monde.

Ce que vous avez à gagner

Un gain de temps et d’argent

Puisque le temps c’est de l’argent, alors il vaut mieux éviter de recruter pour le même poste tous les 2 mois. C’est comme en clientèle, la conquête client coûte jusqu’à 5 fois plus cher que sa rétention.

De plus, vous avez peut-être déjà recruté une fois dans votre vie. Vous savez le temps et l’énergie nécessaires pour ce point clé. Même si la rétention de vos collaborateurs demande également du temps, et un peu d’argent, vous aller rapidement préférer la solution de retenir vos talents.

Les chiffres de la fidélité collaborateur en France

À la question : qu’est-ce qui vous retient dans votre entreprise ?

Les collaborateurs ont répondu :

  • Une augmentation de salaire à 47%
  • Des avantages en nature : 80%
  • L’entreprise est valorisante pour le parcours : 79%
  • Des évolutions de poste / une promotion : 65%
  • Une entreprise proche du domicile : 80%

Du côté des entreprises

Quant aux entreprises, 32% impliquent leurs collaborateurs dans la prise de décision, dans le but que ces derniers soient fidèles. Dans le monde, ce chiffre monte à 37% en moyenne. Toujours en France, 25% proposent une augmentation de salaire, contre 35% en moyenne mondiale. Par contre, les entreprises françaises sont meilleures pour distribuer des avantages en nature (chèques restaurants, voiture de fonction/de service par exemple). La moyenne mondiale pour ce levier est de 30%.

Et dans nos pays voisins alors ?

Nos voisins sont davantage confrontés à la problématique de fidélisation collaborateurs. Non pas que la France n’a pas ce problème… Cependant, la durée moyenne pendant laquelle les collaborateurs restent dans leur entreprise est plus longue chez nous. Au Royaume-Uni, ils sont seulement 7% à rester plus de 15 ans dans la même boite, 4% en Australie contre 22% dans l’hexagone.

La France est donc plutôt stable, comparée à ses voisins en tout cas.

En conclusion

Selon Bruno Fadda, responsable du cabinet de recrutement Robert Half, la plupart des candidats rencontrés souhaitent quitter leur entreprise à cause d’un manque d’évolution de carrière, et d’une mauvaise gestion des compétences.

Par conséquent, la gestion des carrières et des compétences serait peut-être un des premiers leviers à améliorer pour fidéliser ses collaborateurs. En revanche, il est constaté que 37% des entreprises françaises n’ont pas encore de politique de fidélisation.

Étude réalisée par le cabinet de recrutement Robert Half

Nous avons un outil pour fidéliser vos collaborateurs, et revendiquer qu’il fait bon vivre chez vous ! Contactez-nous dès à présent ici.

Sources : https://www.adequasys.com/gpec-fidelisation-des-collaborateurs/