Exemple

Freelance : et si laisser plus de libertés aux collaborateurs était gage de fidélité envers votre entreprise ?

Remettons sur le tapis une problématique récurrente et plus que jamais d’actualité : celle de fidéliser vos collaborateurs. Comme vous le savez déjà certainement, la fidélité pour une entreprise se travaille en permanence. Pour enrayer les problèmes de turn-over, de départs liés aux conditions de travail ou bien a un job stressant etc… différentes manières s’étudient.

Un des leviers les plus parlants et percutants, c’est de travailler sa marque-employeur, et la vôtre ! Pas celle du concurrent ou du voisin. Autrement dit, s’il fait bon travailler chez vous, vos collaborateurs en seront reconnaissants, fiers, et d’autant plus productifs. Donc, (par un chemin très raccourci, j’en conviens) peut-être plus enclin à rester travailler chez vous.

Grâce à l’outil Moderato.social comme support, nous nous sommes à de nombreuses reprises penchés sur le sujet de l’Employee Advocacy (et de ses vertus, évidemment). Mais comment encourager ses collaborateurs à rester travailler dans votre entreprise ? Il y a -t-il des profils d’ambassadeurs à privilégier ? Quel genre de collaborateurs sont réceptifs à cette démarche ? Pour cela, nous avons choisi de nous tourner vers un statut un peu particulier : les freelances.
Aujourd’hui, un Français sur deux hésite à sauter le pas pour devenir indépendant, selon une étude ADP. Ce chiffre touche surtout les jeunes à partir de 20 ans. En effet, il n’est pas rare de voir de plus en plus de ces personnes-là allergiques à la bureaucratie. Même si être freelance peut potentiellement venir compromettre leur sécurité de l’emploi, cette méthode continue d’attirer ces futurs-entrepreneurs.

Qu’est-ce que travailler en freelance ?

Travailler en freelance, c’est tout simplement travailler à son compte, être indépendant. Un freelance gagne sa vie en vendant ses biens et/ou services, en B to B, comme en B to C.
Cela peut prendre la forme de missions de longues ou de plus courte durée, chez le client ou bien à distance. En fait, c’est un contrat qui peut prendre diverses formes, selon les besoins et les secteurs d’activités.

Une situation win-win, avantages pour l’entreprise de recruter un freelance

Les avantages pour une entreprise de travailler avec un freelance

Pour que vos collaborateurs s’engagent … hors de l’entreprise

Sachez que 61% de vos collaborateurs sont engagés dans la sphère privée. Mais pourquoi les pousser à s’engager, si ce n’est pas dans leur propre entreprise ? Tout simplement pour cela :
Infographie avantages engagement collaborateurs

Ces valeurs partagées en privé sont applicables au travail, et vos collaborateurs l’ont probablement déjà expérimenté.
Et oui, ils ont envie de le faire au travail ! ⁉️ Une majeure partie des salariés affirment qu’aucune initiative n’existe, ou si c’est le cas, elle n’est pas assez développée, ni visible. Et si un outil tout simple à disposition de tous permettait de valoriser ces initiatives ?

Est-ce qu’il faut nécessairement choisir entre un collaborateur « classique » et un freelance ?

Vous vous en doutez, la réponse est non. Tout d’abord parce qu’être freelance pourrait ne pas se cantonner à travailler en tant qu’indépendant. Si on va un peu plus loin dans la démarche, être freelance pourrait aller jusqu’à prendre en compte son engagement dans une association, ou un projet tiers fermement soutenu, voire porté.
Finalement, on peut donc être les deux ! Bonne nouvelle si vous recrutez prochainement.