Exemple

Pour votre marque : nano ou mega influenceur ?

C’est un fait, les consommateurs ont davantage confiance en une parole provenant de vos collaborateurs que de l’entreprise elle-même. Avec l’avènement des réseaux sociaux, notre rapport à la publicité a bien changé depuis 20 ans. Pour donner encore plus de rayonnement à votre marque, vous avez peut-être déjà imaginé avoir recours au marketing d’influence.

Est-on obligé de privilégier des pointures de l’influence pour donner du poids à notre marque ? Zoom sur les nano influenceurs dans cet article.

Aujourd’hui, à peine 12% des consommateurs ont encore foi aux publicités traditionnelles. De l’autre côté, ce sont les recommandations des proches et des experts qui s’avèrent être la principale source pour passer à l’acte d’achat.

 

Qu’est-ce qu’un influenceur ?

 

Dans le langage marketing, un influenceur est un individu qui, comme son nom l’indique, exerce sur nous une certaine influence sur notre comportement et notre consommation. Il tient cette place par rapport à son statut, son métier, son expérience dans un univers donné.

En langage plus sentimental, c’est un individu à qui on accorde confiance et respect, qu’on reconnait comme un référent dans son domaine.

Un influenceur peut donc être aussi bien une star du cinéma mondialement connue, un sportif français de haut-niveau, autant que notre boulangère préférée qui s’exprime sur les réseaux sociaux. Comprenez bien que quelqu’un peut très bien être influenceur pour vous, mais pas pour votre collègue de bureau (alors que vous faites le même métier). Vous l’aurez compris, il est question ici d’expérience, de partage d’opinions et de centres d’intérêts.

 

Comment est né l’influence ?

 

En réalité, il y a toujours eu de l’influence autour de nous, dans notre sphère proche. C’est ce qu’on appelle les recommandations. Cependant, ce phénomène dont on parle en 2019 est différent. Il est né du ras-le-bol des consommateurs face aux messages marketing sur-joués, auxquels ils ne croient plus. Les marques ont voulu redonner de l’authenticité, de la crédibilité à leurs messages pour leurs cibles.

En 2011, une première étude a été réalisée sur l’impact qu’auraient le marketing d’influence et les réseaux sociaux. C’est dans ces années-là que les professionnels ont compris l’importance de l’e-reputation. Les marketeurs ont alors vite saisi le créneau pour créer des contenus d’influence à destination de leurs cibles.

 

Les profils d’influenceurs

 

Il est très bien résumé ici les différents types de profils : le mega, le macro, le micro et le nano.

Infographie-Influenceurs-1

 

 

Entre coûts élevés mais visibilité maximale, et très bonne conversion mais audience rétrécie, les profils ont chacun leurs avantages et inconvénients.

Au fil du temps, les influenceurs se sont multipliés et adaptés selon la plateforme sur lesquelles ils exercent. Leurs rôles se sont spécialisés, il n’y a pas d’influenceur « polyvalent ». Puis, ceux de niche et les micro-influenceurs ont vu le jour, les communautés d’intérêts aussi.

 

Pourquoi les nano-influenceurs sont-ils en vogue ?

Longtemps, les marques ont préféré collaborer avec des personnalités plus visibles pour bénéficier de leur audience très large. Mais à force d’influence, les stars du web et de téléréalité ne sont plus les seuls sur ce marché.

Nous parlions plus haut de l’authenticité. C’est la principale raison pour laquelle les internautes consommateurs apprécient et font confiance à ces nano-influenceurs. Beaucoup font la corrélation entre communauté de masse et crédibilité de l’auteur. De plus, nous sommes de plus en plus à nous méfier de la sincérité de ces influenceurs à forte communauté, qui font du « contenu sponsorisé » comme l’annotent les réseaux sociaux.

Effectivement, nous le voyons tous les jours, nous n’avons plus du tout le même rapport à la publicité qu’il y a 20 ans. Nous fuyons la publicité, et les influenceurs avec une grosse communauté sont de plus en plus perçus comme de la pure publicité. Plus une grosse communauté est présente, plus les followers semblent se méfier de la sincérité de l’influenceur, donc de l’efficacité du produit/service présenté.

Il y a deux ans déjà, une étude a révélé que la crédibilité et l‘engagement comptent plus que la portée du message. En d’autres termes, mieux vaut privilégier la conversion plutôt le nombre de followers.

D’après une étude Reech, 82% des influenceurs ont une communauté de 1K à 50K followers, et 60% ont entre 19 ans et 30 ans. Le réseau phare est sans équivoque Instagram, avec une majorité écrasante de 72% des réseaux les plus engageants. Youtube arrivant en deuxième avec 8,8% puis Facebook avec 7%.

reseau-prefere-influenceur-instagram

 

Toutefois, il faut garder à l’esprit que ces différents profils d’influenceurs vous apportent quelque chose de différent, selon votre objectif. Par exemple, les mega et macro influenceurs à forte communauté développeront votre visibilité, tandis que les nano feront croître l’engagement et la conversion (venir en magasin, acheter en ligne votre produit, réserver votre hôtel etc…).

 

N’oubliez pas, avant d’avoir recours aux influenceurs, sondez vos ambassadeurs de tous les jours que sont vos collaborateurs. Vous souhaitez en savoir plus sur la marque-employeur, et trouver une solution pour que vos collaborateurs participent à la communication de votre entreprise ? François de Moderato.social vous accompagne dans votre démarche de marque-employeur pour petites et grandes entreprises. Contactez-le dès maintenant ici !